Chèque syndical

Chèque syndical

Promesse non tenue d"Emmanuel Macron

Promesse non tenue


Le chèque syndical devait permettre aux salariés de financer le syndicat de leur choix grâce à un bon offert par l’employeur, sans l'obligation d'adhérer au syndicat. Il est notamment appliqué chez Axa depuis 25 ans.

L’ordonnance « relative à la nouvelle organisation du dialogue social et économique dans l'entreprise et favorisant l'exercice et la valorisation des responsabilités syndicales » du 22 septembre prévoit l'instauration du chèque syndical.

Mais le 27 novembre, l'Assemblée nationale a rejeté la mesure au cours des discussions sur la ratification des ordonnances qui réforment le Code du travail.

Parmi les syndicats, seule la CFDT était favorable à la mesure. "Le chèque syndical faisait partie des documents de campagne. Mais, dans les concertations, nous avons constaté que les organisations syndicales n'y étaient pas du tout favorables", a reconnu la ministre du Travail Muriel Pénicaud. 

Type de promesse: 
Mots-clés : 
syndicats

Commentaires