Créer un bail « mobilité professionnelle »

Créer un bail « mobilité professionnelle »

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Le gouvernement a présenté son «bail mobilité », qui institue un nouveau type de contrat de location meublée d’une durée de un à dix mois, non renouvelable, sans dépôt de garantie. Le montant de charges forfaitaire n’a pas besoin d’être justifié.

Ce dispositif s'adresse à tous les actifs, pas seulement les jeunes. L'extention est vivement critiqué par les associations de locataires : « Cette extension à tous les publics détricote la loi Méhaignerie de 1989 et fragilise les locataires », a estimé Jean-Yves Mano, président de l’association Consommation logement et cadre de vie. A l'inverse, les bailleurs se réjouissent. 

Le « bail mobilité » doit être inclu dans la loi logement, débattue à partir de février 2018. 

Commentaires