Laisser le choix aux collectivités de conserver ou non les rythmes scolaires

Laisser le choix aux collectivités de conserver ou non les rythmes scolaires

Promesse tenue d"Emmanuel Macron

Promesse tenue


Le décret publié le 28 juin au Bulletin officiel prévoit la possibilité pour les communes d'obtenir une dérogation afin d'organiser la semaine scolaire sur 4 jours au lieu de 4,5 jours.

Cette demande devra émaner d'un accord unanime entre les différents acteurs locaux concernés : la commune ou l'intercommunalité, le conseil d'école et l'inspecteur de l'Education nationale.

Une fois la demande de dérogation formulée, elle sera analysée par le Directeur académique des services de l'Education nationale (DASEN) qui, avant d'arrêter sa décision, devra consulter la collectivité territoriale compétente en matière de transports scolaires et le Conseil départemental de l'Education nationale (CDEN).

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué le 29 août 2017 lors de sa conférence de presse de rentrée qu'un tiers des communes de France avaient opté pour un rythme de quatre jours de classe par semaine à la rentrée 2017.

Une évaluation scientifique des modalités d'organisation du temps scolaire a été annoncée par le ministre, elle devrait se tenir pendant l'année scolaire 2017-2018.

 

Mots-clés : 
école, rythmes scolaires

Commentaires