Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).
  • Notice : Undefined variable: element dans eval() (ligne 2 dans /srv/data/web/vhosts/www.luipresident.fr/htdocs/sites/all/modules/custom_formatters/engines/php.inc(111) : eval()'d code).

Protéger et accompagner les femmes victimes de violence ou de harcèlement

Protéger et accompagner les femmes victimes de violence ou de harcèlement

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Promesse en coursDans un discours le 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré "grande cause du quinquennat" l'égalité entre les femmes et les hommes.

Un projet de loi "renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes" a été présenté le 21 mars 2018 en conseil des ministres par Nicole Belloubet, garde des Sceaux, et Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes. Ce projet comporte quatre axes :

  • le délai de prescription des crimes sexuels sur des mineurs est porté à 30 ans après la majorité des victimes présumées (contre 20 ans actuellement).
  • une infraction d'outrage sexiste est créée, contre le harcèlement de rue, et sanctionnée d'une amende de 90 euros.
  • la notion de harcèlement en ligne est étendue aux cas où la victime serait attaquée de manière coordonnée par plusieurs internautes, même si chacun de ces internautes n'a pas agi de façon répétée. 
  • Au départ, le gouvernement avait annoncé la création d'une présomption de non-consentement en cas de relation sexuelle entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans. Finalement, ces relations sexuelles ne seraient pas automatiquement considérées comme un viol ou une agression sexuelles, ce qui a pu être interprété comme un recul de la part du gouvernement. Le texte précise que la contrainte morale ou la surprise, caractérisant un viol ou une agression sexuelle, "pourront résulter de l'abus de l'ignorance de la victime ne disposant pas de la maturité ou du discernement nécessaire pour consentir".

Le 8 mars dernier, le gouvernement a aussi détaillé un plan pour l'égalité femmes-hommes, dans lequel figurent des mesures contre les violences sexistes et sexuelles. Ce plan s'ajoute aux mesures annoncées par Emmanuel Macron le 25 novembre.

Dans le même temps, Emmanuel Macron a lancé une campagne nationale contre le harcèlement et les violences faites aux femmes, comme il l'avait promis. Intitulée "Arrêtons-les", cette campagne a démarré le 26 octobre 2017. En octobre toujours a débuté le "Tour de France de l'égalité", avec des ateliers thématiques organisés partout en France jusqu'au 8 mars. 

Mais plusieurs associations de défense des droits des femmes ont dénoncé un manque de moyens pour lutter efficacement contre ces violences. Le secrétariat d'Etat dispose d'un budget de 30 millions d'euros, soit 0,006% du budget total de l'Etat. Par ailleurs, ni le projet de loi ni le plan pour l'égalité femmes-hommes ne mentionnent le téléphone d'alerte.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
harcèlement sexuel, égalité des sexes, droits des femmes, égalité femmes hommes

Commentaires