Publier les noms des entreprises ne respectant pas l'égalité salariale femmes-hommes

Publier les noms des entreprises ne respectant pas l'égalité salariale femmes-hommes

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Promesse en coursLe 13 septembre 2017, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes - hommes Marlène Schiappa a épinglé deux entreprises, Startorius Stedim Biotech et Maurel & Prom. "Non seulement ces entreprises sont parmi les dernières du baromètre Ethics and Boards sur la féminisation des instances dirigeantes mais elles ont refusé d'être sensibilisées gratuitement sur le sujet", a-t-elle indiqué. La secrétaire d'Etat compte renouveler cette opération en juin 2018. 

Par ailleurs, le gouvernement a dévoilé le 9 mai dernier un plan d'action pour l'égalité femmes-hommes en entreprises. Composé de 15 mesures, il doit notamment favoriser l'égalité salariale. A partir de janvier 2019, les entreprises de plus de 250 salariés devront calculer les écarts de salaires entre les femmes et les hommes à l'aide d'un logiciel fourni par le gouvernement. Une enveloppe de rattrapage sera constituée pour réduire ces disparités d'ici 2020, sous peine de sanctions. La pénalité financière représentera 1% de la masse salariale. Les entreprises comptant entre 50 et 250 salariés seront concernées à partir du 1er janvier 2020.

Le plan d'action prévoit également de multiplier par quatre le nombre de contrôles sur le respect de l'égalité salariale par l'Inspection du travail.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
égalité femmes hommes, discrimination

Commentaires