Réforme de la formation professionnelle (plus transparente, individualisée et modulée en fonction des besoins)

Réforme de la formation professionnelle (plus transparente, individualisée et modulée en fonction des besoins)

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


La réforme de la formation professionnelle est d'une « importance au moins aussi grande, voire plus importante que le droit du travail pour la compétitivité de notre pays » pour l'entourage de Murielle Pénicaud, Ministre du Travail.

Le 25 septembre, Edouard Philippe et Jean Pisary-Ferry, rapporteur du projet, ont présenté le Grand Plan d'Investissement 2018-2022.15 milliards d’euros sur un total de 57 milliards seront consacré à la formation professionnelle.

Le 12 octobre, Macron s'est entretenu avec les partenaires sociaux sur la formation et l'apprentissage. Cinq jours plus tard c'est au gouvernement de recevoir les partenaires sociaux.

Murielle Pénicaud a dévoilé aux syndicats la feuille de route de la réforme sur la formation professionnelle. Elle s'axe autour de plusieurs idées:

- Une meilleur lisibilité des droits à la formation en développant le conseil en évolution professionnelle (CEP)

- Un accès direct au compte personnel de formation (CPF). Son accès est aujourd'hui permis par l'employeur ou pôle emploi pour les chômeurs.

- Augmenter les moyens liés à la formation des chômeurs. La contribution atteindrait les 1,5 milliards au lieu de 800 à 900 millions d'euros aujourd'hui.

Un projet de loi devrait être déposer d'ici avril 2018 par le gouvernement pour réformer la formation professionnelle.

Commentaires