Soutien de l'accueil en France des JO 2024, du Mondial de rugby 2023 et des Gay Games 2018

Soutien de l'accueil en France des JO 2024, du Mondial de rugby 2023 et des Gay Games 2018

Promesse partiellement tenue d"Emmanuel Macron

Promesse partiellement tenue


JO 2024 :

Promesse tenueLe 16 mai, quelques jours après sa nomination, Emmanuel Macron a accueilli les membres du Comité International Olympique (CIO) à l'Elysée. Un mois plus tard, le chef de l'Etat s'est essayé à la boxe et au tennis devant les caméras. Un moyen médiatique pour soutenir la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques en 2024. La candidature l'a finalement emportée. Toutefois, il ne s'est pas rendu à Lima (Pérou) pour assister à la désignation de la ville hôte par le CIO, alors qu'il devait initialement s'y rendre.

 

Gay Games 2018 :

Promesse tenueLes Gay Games sont placés sous le haut patronage du président de la République, ce qui signifie reçu le soutien d'Emmanuel Macron. La ministre des Sports Laura Flessel était marraine de l’événement, qui a été attribué à la France en octobre 2017.

 

Mondial de rugby 2023 :

Promesse partiellement tenueAlors que la candidature française semblait en mauvaise posture, le mondial 2023 de rugby aura bien lieu dans l’Hexagone. Emmanuel Macron avait, dans un premier temps, assuré se rendre à Londres pour défendre la candidature de la France. Finalement, l’Elysée a annoncé quelques jours plus tard que le président interviendrait en vidéo. Cette promesse n’a, elle non plus, pas été tenue. Le soutien apporté par Emmanuel Macron à la grande messe du rugby est donc mitigé.

Commentaires