15 000 nouvelles places de prison

15 000 nouvelles places de prison

Promesse en doute d"Emmanuel Macron

Promesse en doute


Promesse modifiéeLe 14 décembre 2017 sur Public Sénat, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a revu la promesse du président Macron à la baisse“nous espérons avoir lancé et réalisé 10.000 places à la fin de ce quinquennat 2022” et non plus 15 000 comme indiqué dans les promesses d'Emmanuel Macron. Elle affirme cependant conserver l'objectif de 15 000 places de prison supplémentaires, mais sur deux quinquennats. Le financement de cette mesure est encore à définir. Une loi de programmation de la justice est attendue pour le printemps 2018 afin de le préciser.

En octobre 2018, la Garde des Sceaux a présenté la carte de répartition de ces nouvelles places. D'ici 2022, le gouvernement espère que 7 000 d'entre elles seront livrées. Les 8 000 places restantes sont attendues pour 2027, principalement pour des maisons d'arrêt. Ce plan fait partie de la loi de programmation et de réforme de la justice adoptée en mars 2019.

Or, en juillet 2019, d'après des informations du Monde, à cause d'un budget de la justice inférieur aux prévisions (7,585 milliards contre 7,7 milliards d'euros), les structures d'accompagnement à la sortie (SAS), qui devaient faire partie des 7 000 places promises en 2022, vont être repoussées. Idem, "les deux prisons expérimentales centrées autour du travail dans le cadre d’un partenariat avec des entreprises privées devraient attendre 2023, au mieux".

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires