Adapter les bâtiments pénitentiaires aux normes d'habitat décent

Adapter les bâtiments pénitentiaires aux normes d'habitat décent

Promesse non tenue d"Emmanuel Macron

Promesse non tenue


Sous le quinquennat, le budget d’entretien des prisons plus ou moins vieillissantes a augmenté, note Le Monde. Le budget annuel de maintenance et de modernisation des établissements est passé de 60 millions d’euros sous le quinquennat précédent à 130 millions d'euros sous Emmanuel Macron. Des établissements ont ainsi bénéficié de plans de rénovations d'ampleur, comme la prison de la Santé à Paris.

Pour autant, des opérations de rénovation annoncées ne sont toujours pas financées ni datées. C'est par exemple le cas de la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) ou les maisons centrales de Poissy (Yvelines) et de Château-Thierry (Aisne). La justice a d'ailleurs plusieurs fois épinglé les mauvaises conditions de détention dans certaines prisons françaises. En janvier 2020, l’Observatoire international des prisons relevait que 39 établissements avaient été condamnés par la justice française ou européenne pour des conditions de détention indignes.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires