Amendes immédiates et dissuasives pour les incivilités et le harcèlement

Amendes immédiates et dissuasives pour les incivilités et le harcèlement

Promesse tenue d"Emmanuel Macron

Promesse tenue


La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a annoncé pour le premier trimestre 2018 l'élaboration d'un projet de loi visant notamment à verbaliser le harcèlement de rue.

Lors 25 novembre dernier, Emmanuel Macron a prononcé un discours faisant des violences faites aux femmes la "grande cause du quinquennat". Il a confirmé sa volonté de créer un "délit d'outrage sexiste" punissant le harcèlement de rue, qui sera "verbalisable immédiatement pour un montant dissuasif ". Ce délit s'appuiera sur la nouvelle police de proximité, autre engagement de campagne d'Emmanuel Macron.

La loi, dite "Schiappa", sur les violences sexistes et sexuelles est entrée en vigueur le 5 août 2018. Elle pénalise les « propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste », lorsqu’ils sont « dégradants, humiliants, intimidants, hostiles ou offensants ». 

Un an après l'entrée en vigueur, en août 2019, 713 contraventions ont été dressées sur l'ensemble du territoire, selon le cabinet de la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires