Doter la zone euro d'un budget, d'un Parlement et d'un ministre de l'économie

Doter la zone euro d'un budget, d'un Parlement et d'un ministre de l'économie

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Lors du sommet franco-allemand de Meseberg, en juin 2018, Emmanuel Macron et Angela Merkel sont parvenus à un accord pour soutenir la création d’un budget de la zone euro, réclamé par le président français. 

Les deux chefs d’États ont reçu l’approbation des 17 autres pays de la zone euro, lors du Conseil européen du 14 décembre. 

Les ministres des Finances se donnent jusqu’en juin 2019 pour s’accorder sur les caractéristiques de ce budget, prudemment appelé « instrument budgétaire », dont le montant n’est pas encore fixé. 

Contrairement aux souhaits du président français, le futur budget de la zone euro ne sera pas autonome : il ne sera qu’une sous-catégorie du budget de l’UE à vingt-huit. Ce choix technique aura trois conséquences majeures.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires