Généraliser la « mallette des parents » d'élèves

Généraliser la « mallette des parents » d'élèves

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Utilisée depuis 2010, la mallette des parents a été étendue en 2017-2018 aux classes de CP et de sixième. Une mesure annoncée par Jean-Michel Blanquer dans sa conférence de presse de rentrée mais aussi dans une interview donnée au Figaro le 4 septembre dernier.

Cette mallette se compose d'un site internet, de fiches méthodologiques, de vidéos ou encore d’ateliers dans l’année. Elle doit aider les parents à mieux accompagner leur enfant et à mieux comprendre comment se déroule la scolarité de ce dernier. Objectif : établir un lien entre l’école et les familles. L’académie de Versailles mène une expérimentation de cette mallette pour les classes de troisième.

Deux nuances toutefois. Premièrement, il s’agit seulement ici des parents d’élèves en CP et sixième. Or, le programme d’Emmanuel Macron ne mentionnait pas de classe spécifique. De plus, cette mallette n’est proposée qu’aux équipes pédagogiques volontaires. En 2016-2017, cela concernait 30 000 exemplaires diffusés pour la classe de CP et 10 000 pour la classe de sixième.

On ne peut donc pas (encore) parler d’une généralisation massive. Par ailleurs, cette généralisation avait débuté sous le quinquennat précédent, avec la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République en 2013.

Dans une interview donnée à L’Express le 29 mai 2018, Jean-Michel Blanquer a rappelé sa volonté de généraliser la « mallette des parents » d’élèves à la rentrée 2019 dans un souci de « responsabilisation des familles ». Il a notamment insisté sur les trois réunions entre parents et professeurs prévues au début de l’année.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
école

Commentaires