Maintenir l'âge de départ à la retraite

Maintenir l'âge de départ à la retraite

Promesse en doute d"Emmanuel Macron

Promesse en doute


Lors de sa conférence de presse du 25 avril, Emmanuel Macron a confirmé qu'il ne toucherait pas à l'âge légal de départ à la retraite. Celui-ci restera à 62 ans. 

Certaines pensions devraient également augmenter puisque le président a annoncé une réindexation des retraites inférieures à 2000 euros.

Le 11 décembre 2019, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté les mesures contenues dans le projet de loi de réforme des retraites, au Conseil économique, social et environnemental, qui sera soumis au Conseil des ministres le 22 janvier 2020. Il a assuré que « comme le président de la République s’y est engagé durant la campagne présidentielle, nous maintiendrons l’âge minimal de départ à la retraite à 62 ans. L’âge légal ne bougera donc pas ».

Cependant, Edouard Philippe a aussi avancé que « sans les y forcer, nous allons de voir inciter les Français à travailler plus longtemps ». Un âge d’équilibre du système des retraites, avec bonus-malus, fixé à 64 ans sera inclus dans le projet de loi.

Ce qui fait dire aux opposants que l’âge légal serait donc modifié, comme l’avait souligné Philippe Pihet de Force Ouvrière (FO) en juin à Capital : « C'est hypocrite car oui on garde un âge légal de départ à 62 ans mais tout en disant qu'il ne vaut mieux pas partir à cet âge car il y aura un abattement sur les points. Habillez ça comme vous voudrez mais cela revient à reculer l’âge de départ deux ans. »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré sur France 2 le 12 décembre que la question de l'âge d'équilibre (ou âge pivot) à 64 ans « laisse de la place pour la négociation » avec les syndicats.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
protection sociale

Commentaires