Maintenir l'objectif de dépenses de santé Ondam à 2,3 %

Maintenir l'objectif de dépenses de santé Ondam à 2,3 %

Promesse non tenue d"Emmanuel Macron

Promesse non tenue


Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 fait état d'une progression de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie de 7,4 %. L'achat des vaccins ou les tests de dépistage expliquent cette hausse des dépenses. 

Avant la crise, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 datée du 22 décembre 2018 limitait la progression de l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (Ondam) à 2,5 % pour l'année 2019 « afin de renforcer l'effort d'investissement dans la santé dans le cadre du plan "Ma santé 2022" ». Ce taux devait être à nouveau abaissé à 2,3 % pour les années 2020 à 2022.

Cependant, le 20 novembre 2019, au plus fort de la crise de l'hôpital public, le Premier ministre Edouard Philippe annonçait une augmentation du budget de l'hôpital public de 1,5 milliard d'euros sur trois ans et donc une augmentation de l'Ondam pour les établissements, qui passait de 2,1 % à 2,4 %.

Par conséquent, le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 révisait l'augmentation de l'Ondam général à 2,45 %, contre les 2,3 % prévus.

Commentaires