Mise en place de maisons de services publics regroupant tous les services essentiels

Mise en place de maisons de services publics regroupant tous les services essentiels

Promesse tenue d"Emmanuel Macron

Promesse tenue


Lors de sa conférence de presse du 25 avril 2019, Emmanuel Macron a réitéré sa volonté de créer dans “chaque canton” et d’ici à “la fin du quinquennat”, des structures baptisées “France services” où l’on “puisse trouver une solution aux problèmes”. 

Le 1er janvier 2020, les 460 premières maisons “France Services” vont être installées. L’ouverture  de 1800 à 2000 d’entre elles est prévue d’ici à 2022. 

Neuf services de l’Etat seront rendus par ces structures : ceux du ministère de l’Intérieur (aide au renouvellement des papiers d’identité, du permis de conduire et de la carte grise), des finances publiques (déclaration de revenus, appropriation du prélèvement à la source), de la Justice (accompagnement de l’usager dans l’accès au droit), de l’Assurance maladie, de l’Assurance retraite, des Allocations familiales, de Pôle emploi, de la Mutualité sociale agricole et de La Poste.

1676 “Maisons de services au public” (MASP) sont déjà ouvertes ou en cours d’ouverture depuis loi du 12 avril 2000, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Celles-ci seraient toutefois “de niveaux très différents”, a déclaré la ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault au Parisien. “L’idée est d’élever leur niveau général avec un panier commun de services et d’en créer au moins cinq cents supplémentaires d’ici à 2022 ans, de façon à mailler tout le territoire”.

L’Etat prévoit un investissement de 230 millions d’euros pour appliquer cette mesure avant la fin du quinquennat.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
services publics

Commentaires