Moderniser la force de dissuasion nucléaire

Moderniser la force de dissuasion nucléaire

Promesse tenue d"Emmanuel Macron

Promesse tenue


Selon un rapport sénatorial publié le 23 mai 2017, la modernisation de la dissuasion nucléaire nécessiterait d'augmenter d'un peu plus de 50% le budget qui lui est consacré d'ici 2025, de 3,9 milliards d’euros en 2017 à 5,5 ou 6 milliards d’euros par an en 2025.

Les sénateurs jugent la trajectoire financière de la modernisation soutenable à condition que le budget de la défense soit effectivement porté à 2% du PIB d'ici 2025, autre engagement d'Emmanuel Macron, tenu. La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit d’allouer 37 milliards d'euros à l'entretien de l'arsenal nucléaire et à sa modernisation entre 2019 et 2025, soit 12,5% de l'enveloppe globale accordée à la défense sur sept ans. 

En 2015, François Hollande avait déjà annoncé une série de modernisation des dispositifs aéroportés et sous-marins. D'ici 2018, les derniers avions Mirage 2000-N à charge nucléaire seront remplacés par les modèles Rafale. Une nouvelle génération de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) devrait remplacer l'actuel en 2030/2035.

Dans son discours à l'Ecole de Guerre le 5 février 2020, Emmanuel Macron a promis le renouvellement de la force de dissuasion nucléaire, océanique et aéroportée, d’ici 2035.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires