Permettre l'émergence d'un Netflix européen

Permettre l'émergence d'un Netflix européen

Promesse non tenue d"Emmanuel Macron

Promesse non tenue


Pour promouvoir la création européenne et concurrencer les géants du numérique tels que Netflix et Amazon Prime Video, le gouvernement a demandé dès 2017 à Delphine Ernotte, la PDG de France Télévisions, de réfléchir à une réforme de l'audiovisuel public français. Dans une tribune publiée dans Le Monde, elle détaillait son projet, impliquant la création d'un "Netflix européen".

Trois ans plus tard, l'enthousiasme est retombé. « Il n'y aura pas de plateforme de VOD européenne au sens "Netflixien" du terme », a concédé auprès de Lui Président la direction des relations internationales de France Télévisions.

La faute à l'éparpillement des projets en Europe : au Royaume-Uni, la BBC et ITV ont lancé leur plateforme de VOD Britbox ; en Allemagne, les diffuseurs se sont regroupés sur Joyn ; les entreprises de l'audiovisuel des pays scandinaves proposent leurs programmes dans plusieurs pays sur le service de VOD Viaplay...

La France a suivi le mouvement. En octobre 2020, France Télévisions, TF1 et M6 ont lancé Salto, une plateforme qui propose l'intégralité des séries diffusées sur leurs chaînes, et l'accès en avant-première à leurs films, documentaires et programmes télévisés.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires