Plus d'autonomie pédagogique pour les établissements et les enseignants

Plus d'autonomie pédagogique pour les établissements et les enseignants

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Dans un communiqué du 2 août 2018, le gouvernement a annoncé la création au premier trimestre 2019 d’une nouvelle instance d’évaluation du système éducatif français. L’articulation de cette nouvelle instance et du Conseil national de l’évaluation du système scolaire, organisme créé sous le quinquennat Hollande, n’est pas encore définie avec précision.

En décembre 2017, la Cour des comptes avait dénoncé dans un rapport l’inaptitude du système éducatif français à s’évaluer, et la faiblesse des moyens consacrés à l’évaluation : 5 millions d’euros. Elle réclamait une nouvelle instance avec "des pouvoirs autonomes de validation, d’investigation et de publication".

La création d’une nouvelle instance d’évaluation devrait s’accompagner d’une plus forte autonomie des établissements scolaires : le ministère de l’éducation nationale a déjà annoncé  "l’augmentation significative des postes à profil pour lesquels le recrutement est confié au chef d’établissement". Pour la Cour des comptes, "l’évaluation des personnels de direction, comme celle des écoles et établissements, se heurte à la faible autonomie des unités d’enseignement".

Type de promesse: 
Mots-clés : 
école

Commentaires