Priorité à l'école primaire

Priorité à l'école primaire

Promesse partiellement tenue d"Emmanuel Macron

Promesse partiellement tenue


Interrogé sur Europe 1 le 01 septembre 2018, Jean-Michel Blanquer a qualifié l’école primaire de « mère de toutes les batailles ». Pourtant, entre 2017 et 2018, le nombre d’enseignants dans les écoles publiques est passé de 341 700 à 334 700. L’école primaire est épargnée par les suppressions de postes prévues dans l’éducation nationale en 2019 : 1800 postes supplémentaires vont être créés dans le premier degré.

Depuis la rentrée 2017, des « stages de réussite » sont aussi mis en place : des stages pour les élèves de CM1 et surtout de CM2, trois fois dans l’année (avril, juillet et août). Ils remplacent les anciens dispositifs réunis sous l’appellation « stages de remise à niveau ». Jean-Michel Blanquer a également annoncé que les élèves en difficulté avant l’entrée en sixième pourraient bénéficier d’un stage fin août assuré par des enseignants volontaires. Mais le dispositif n'a pas été généralisé aux autres classes d'école primaire.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
école

Commentaires