Réformer la formation et le recrutement des policiers

Réformer la formation et le recrutement des policiers

Promesse partiellement tenue d"Emmanuel Macron

Promesse partiellement tenue


Depuis 2016 et dans le contexte post-attentats, plusieurs réformes ont été mises en œuvre pour faciliter un recrutement massif des policiers. Décidée par l'ancien ministre de l'Intérieur de François Hollande, Bernard Cazeneuve, cette politique s'est traduite dans le quinquennat d'Emmanuel Macron par une réduction du temps de formation en école de police, passant de 12 mois à 8 mois en 2020. Ce passage en école de police est néanmoins complété d'un second volet : une formation sur le terrain qui passe de 12 mois à 16 mois. 

Critiquée en interne pour la baisse du niveau des nouvelles recrues, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé le 8 avril 2021 que la durée de formation des policiers en école allait repasser à un an à partir de 2022. La période en commissariat sera ramenée, elle, à 12 mois. Gérald Darmanin a expliqué que le raccourcissement du temps de formation, décidé sous Bernard Cazeneuve pour encourager le recrutement de nouvelles recrues, "n'était pas une bonne mesure". 

Du côté de la formation continue des policiers et gendarmes, le chef de l'Etat a annoncé le 14 septembre 2021, lors de la clôture du Beauvau de la sécurité, une augmentation de 50% de la durée de formation. D'autres pistes pour la formation des policiers judiciaires ont été également mis sur la table, comme le lancement d’un plan pour l’investigation, censé permettre la formation d'officier de police judiciaire (OPJ) intégrée à la formation initiale. 

Le chef de l’Etat a également promis la mise en place d’un "centre de formation" pour les policiers dédiés au maintien de l'ordre, suite aux épisodes des manifestations des gilets jaunes. Ce centre sera basé en région parisienne et à l’image de celui existant déjà pour les gendarmes à Saint-Astier (Dordogne).

Concernant une "académie de police", le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est engagé le 14 février 2022 à ce que le projet sorte de terre à Montpellier, sans en préciser toutefois le calendrier.

Commentaires