Se remettre à l'ASN pour décider de la prolongation des centrales nucléaires

S'en remettre à l'ASN pour décider de la prolongation des centrales nucléaires

Promesse pas encore tenue d"Emmanuel Macron

Promesse pas encore tenue


Initialement prévu pour 2018, l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur la prolongation des centrales atomiques au-delà de quarante ans ne sera finalement formulé qu’à la fin 2020

L’exécutif a donc publié par décret sa “programmation pluriannuelle de l’énergie” (PPE) sans cet avis, début 2019. 

Ce plan entend réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité en France à 50 % en 2035, contre 75 % aujourd’hui. 

Concernant la fermeture de réacteurs de centrales nucléaires, il prévoit qu’à l’exception de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) - qui devrait cesser sa production en 2020 -, deux autres réacteurs nucléaires fermeront en 2027 et 2028. Il conviendra à EDF de proposer les noms des réacteurs à fermer. 

Deux autres fermetures pourraient s’y ajouter en 2025 et 2026, sur décision d’un prochain gouvernement, en décembre 2022. 

Le reste des fermetures est repoussé à l’après-2028.

Type de promesse: 
Mots-clés : 
énergie

Commentaires