Soutenir les agriculteurs dans les négociations commerciales avec la grande distribution

Soutenir les agriculteurs dans les négociations commerciales avec la grande distribution

Promesse partiellement tenue d"Emmanuel Macron

Promesse partiellement tenue


La loi EGalim 2, promulguée au Journal officiel le 19 octobre 2021, est entrée en vigueur le 1er janvier 2022 avec l’objectif de “protéger la rémunération des agriculteurs” en modifiant les relations commerciales du producteur aux distributeurs. La loi prévoit notamment l’obligation de conclure un contrat pour une durée de 3 ans minimum entre producteurs et acheteurs. Le prix, une fois fixé par le producteur et accepté par l’acheteur, est inscrit dans le contrat comme prix minimum. En cas de hausse des charges pour l’agriculteur, le prix pourra être revu à la hausse dans le cadre d’une clause de renégociation du contrat.

Mais la loi ne semble pas être appliquée par toutes les grandes surfaces. Le 29 janvier 2022, des agriculteurs étaient réunis à Langueux (Côtes d’Armor) lors d'une opération de blocage des centres commerciaux, pour protester contre la chute contre la chute des prix des produits à base de porc. Le 31 janvier, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a donc annoncé une multiplication par quatre des contrôles pour l'année 2022, pour que la grande distribution respecte la loi EGalim 2.

Malgré quelques mesures visant à rééquilibrer les relations commerciales entre agriculteurs et grande distribution, une part conséquente des agriculteurs continuent de dénoncer la baisse du prix de leur production.

Type de promesse: 
Mots-clés : 

Commentaires